Aperçu de la saison 2017-2018 de l’Équipe canadienne de ski alpin

Après des mois d’entraînement au gym et de camps de ski d’été à rechercher de la neige, l’Équipe canadienne de ski alpin est prête pour une saison 2017-2018 prospère.

On attend la saison 2017-2018 avec beaucoup d’impatience, notamment les deux compétitions de Coupe du monde à la maison (à Lake Louise, en Alberta), les Jeux olympiques d’hiver de 2018 (à PyeongChang, en Corée) en février et une foule de compétitions de la Coupe Nor-Am mettant en vedette la prochaine génération de vedettes de la Coupe du monde. Martin Rufener continue de diriger le programme de ski alpin, préparant les équipes masculine, féminine et de développement pour la saison.

« La saison sera lancée à Sölden, en Autriche, sur une piste très difficile, mais nous sommes très emballés et positifs par rapport à la saison à venir, a déclaré Martin Rufener, directeur sportif, ski alpin. Toutes les équipes ont connu un très bon entraînement d’avant saison partout dans le monde, y compris en Suisse, en Nouvelle-Zélande, en Argentine et au Chili, et il reste encore un dernier camp au Colorado. Nos équipes de vitesse ont passé du temps dans la soufflerie aérodynamique climatique du Centre d’excellence de l’automobile (CEA) à Toronto afin de s’assurer d’avoir les tenues les plus rapides au monde. Nous sommes optimistes et prévoyons une saison prometteuse, des athlètes de compétition de chaque discipline participant aux Jeux olympiques. Nous avons un calendrier de Coupe du monde chargé avant les Jeux et attendons impatiemment la réussite de toutes les équipes de ski alpin d’Alpine Canada Alpin. »

Les membres des équipes d’Alpine Canada Alpin de 2017-2018 ont été annoncés en mai. Voici la liste complète des athlètes prenant d’assaut les circuits de la Coupe du monde et Nor-Am cette saison.

Erik Guay, médaillé d’argent en descente et médaillé d’or en super G aux Championnats du monde 2017, et son coéquipier Manny Osborne-Paradis, médaillé de bronze en super G aux Championnats du monde 2017, seront de nouveau à la tête de l’équipe masculine de vitesse. Dustin Cook, médaillé d’argent en super G aux Championnats du monde 2015, et Ben Thomsen, qui revient sur le circuit en santé et en quête d’un deuxième podium en Coupe du monde en carrière, se joindront aux vétérans. Le jeunot Broderick Thompson, qui s’entraîne et compétitionne avec les vétérans, tentera de terminer parmi les 30 premiers en descente et en super G cette saison.

Quant à l’équipe technique masculine, le vieux fait un retour en force avec le relancement des skis de slalom géant au rayon de 30 mètres. Les hommes ont connu bien du succès pendant l’été avec le nouvel équipement. Erik Read, de Calgary, a terminé parmi les dix premiers à quatre reprises sur le circuit de la Coupe du monde l’an dernier et cherche à faire encore mieux cette année. Phil Brown, champion au classement général Nor-Am 2017 et en slalom géant, et Trevor PhilpRead, de Calgary, complèteront l’équipe.

L’équipe féminine déborde de talents, comprenant de nombreuses athlètes multidisciplinaires qui participeront aux épreuves techniques et de vitesse cette saison. Marie-Michèle Gagnon, qui s’attaquera aux épreuves techniques et de vitesse, est toujours une des principales aspirantes au podium en combiné alpin. Après un entraînement estival axé sur le super G et la descente, Gagnon entame la saison avec un engouement renouvelé pour les épreuves de vitesse enivrantes. La vétérante et spécialiste du slalom Erin Mielzynski est de retour pour une autre saison en quête du podium. Valérie Grenier, qui a été la première athlète sur le circuit de la Coupe du monde la saison dernière à se hisser parmi les 30 premières dans chaque discipline, sera à surveiller. Cette menace complète participera aux épreuves techniques et de vitesse cette saison.

L’équipe de développement masculine, dirigée par John Kucera, ancien membre de l’Équipe canadienne de ski et champion du monde en descente, regorge de talents, dont Jack Crawford et Sam Mulligan. Les deux hommes ont terminé en quatrième position aux épreuves de vitesse aux Championnats juniors mondiaux de ski FIS 2017.

Peter Rybarik continuera de diriger les athlètes de l’équipe de développement féminine, qui comprend, entre autres, la prometteuse skieuse de vitesse Stefanie Fleckenstein, qui a fait ses débuts en vitesse sur le circuit de la Coupe du monde à Lake Louise la saison dernière, et Roni Remme, qui tentera un retour sur le circuit de la Coupe du monde après avoir pris une pause pour terminer des cours à l’université de l’Utah.

Voilà une autre saison emballante qui s’annonce. Voici comment vous pouvez suivre et encourager l’Équipe canadienne de ski alpin (#CANSkiTeam) :

Biographies complètes des athlètes ici.

Calendrier de la Coupe du monde ici (en anglais seulement).

Consultez ce site régulièrement pour l’horaire de télédiffusion à jour.

This post is also available in: Anglais

Product categories