Aperçu de l’équipe de ski canadienne

Calgary (Alberta), 12 octobre 2016 – En un claquement de doigts, le lancement de la saison de Coupe du monde de ski alpin FIS n’est plus qu’à quelques semaines de nous! Après des mois de préparation éprouvante d’avant-saison en gymnase et d’innombrables descentes sur neige durant l’été, les athlètes quitteront avec vigueur le portillon de départ et prendront d’assaut le circuit en quête de podiums.

La saison 2016-2017 en est une comprenant des Championnats du monde et représente la dernière saison complète avant les Jeux olympiques de PyeongChang de 2018. Chaque épreuve est comptabilisée pour l’atteinte des critères en vue d’une participation pour le Canada, et ce, à moins de 17 mois de ce grand événement.

Pour la prochaine vague d’étoiles du ski alpin, leurs regards seront posés sur l’obtention de titres aux Championnats juniors mondiaux de ski, à Are, en Suède, en mars prochain.

« Nous nous attendons à améliorer notre palmarès de l’an dernier de trois podiums en ski alpin, et je sais que nous avons le talent, la constance et le cran pour y parvenir, a mentionné Martin Rufener, directeur sportif, ski alpin. Des vétérans de la trempe d’Erik Guay, de Manuel Osborne-Paradis et de Marie-Michèle Gagnon aux skieurs alpins de grand talent de la prochaine génération qui ont décroché leurs meilleurs résultats l’an dernier comme dans le cas de Candace Crawford et Trevor Philp, l’équipe canadienne de ski alpin fourmille d’éléments capables de gravir le podium. »

L’équipe masculine est remplie de démons de la vitesse d’expérience et sera de nouveau dirigée par l’entraîneur-chef Burkhard Schaffer. Erik Guay a raflé la médaille de bronze au super G des Finales de la Coupe du monde 2015-2016 sur la piste même qui accueillera les Championnats du monde cette saison, à St- Moritz, en Suisse. Dustin Cook, médaillé d’argent en super G aux Championnats du monde 2015 et détenteur de deux podiums en Coupe du monde, est de retour après son absence due à une blessure qui l’avait mis au rancart la saison dernière. Manuel Osborne-Paradis a apporté d’importants changements en matière d’équipement cet été et attaquera de front les parcours de descente et de super G chaussés de ses nouveaux skis HEAD.

« Le chemin du retour a été long depuis 2015, a confié Cook. Je suis heureux de reprendre contact avec la neige et de rechausser mes skis avec confiance dans mes capacités et mon rétablissement. Je suis impatient de me lancer du portillon de départ et de reprendre là où j’ai quitté! »

L’escadron technique masculin déborde de jeunes de talent cherchant à connaître une percée cette saison. L’entraîneur-chef Paolo De Florian dirigera Trevor Philp durant la saison 2016 2017, lui qui cherchera à améliorer son record en carrière, une 14e place obtenue en slalom sur la piste de Kitzbühel, en Autriche. Le champion au classement général Nor-Am 2015-2016, Erik Read, s’est qualifié pour tous les départs en Coupe du monde cette saison et a complété la saison 2015-2016 avec la troisième place au slalom des Championnats canadiens. Le médaillé d’argent de l’épreuve en équipe aux Championnats du monde 2015, Phil Brown, entamera sa saison muni d’un nouvel équipement après s’être joint à la famille de Marker Völkl Dalbello.

Jack Crawford sera absorbé et déterminé à défendre sa deuxième place en super G aux prochains Championnats juniors mondiaux en 2017, à Are, Suède, en plus de chercher à acquérir constance et dynamisme sur le circuit Nor-Am.

Équipe masculine
Phil Brown
Dustin Cook
Jack Crawford
Erik Guay
Morgan Megarry
Manuel Osborne-Paradis
Trevor Philp
Erik Read
Brodie Seger
Broderick Thompson
Benjamin Thomsen
Tyler Werry
Directeur sportif : Martin Rufener

L’équipe féminine aura toujours à sa tête la vedette de Coupe du monde et vétérante Marie Michèle Gagnon, qui entame la saison avec deux médailles récoltées en 2015-2016, soit une victoire en combiné alpin méritée à Soldeu, en Andorre, et une troisième position obtenue au slalom de Crans Montana, en Suisse. La technicienne et gagnante d’un slalom en Coupe du monde, Erin Mielzynski, tentera de se racheter sur le circuit pour tomber sous les feux des projecteurs cette saison après avoir complété sa dernière année avec une quatrième place comme meilleure position de la saison, à Aspen, au Colorado. L’espoir de 22 ans Candace Crawford, qui a terminé, pour la toute première fois, dans les dix premières places à la Coupe du monde la saison dernière en combiné alpin, cherchera à améliorer ce résultat tant du point de vue de la technique que de la vitesse.

« Les enjeux sont importants pour nous cette saison étant donné que nous entamons une année de Championnats du monde, a déclaré Gagnon. Nous avons connu un formidable entraînement estival, et le rodage de l’équipe est également réussi. J’anticipe positivement l’amorce d’une nouvelle saison, après avoir clos la dernière édition avec deux podiums. Je me sens forte et déterminée pour une nouvelle année de compétition! »

La gagnante de la descente et médaillée d’argent du super G des Championnats juniors mondiaux de 2016, Valérie Grenier, sera de retour sur les circuits de la Coupe du monde et Nor Am cette année en vue de résultats supérieurs à ces deux paliers de compétition.

Équipe féminine
Candace Crawford
Marie-Michèle Gagnon
Valérie Grenier
Erin Mielzynski
Laurence St-Germain
Mikaela Tommy
Directeur sportif : Martin Rufener

Voici le calendrier de la Coupe du monde de cette année.

This post is also available in: Anglais

Product categories