La distinction d’ancien élève éminent du Collège Selkirk atteint le sommet de l’industrie du ski

Le Collège Selkirk remettra au vétéran de l’industrie du ski Steve Paccagnan, à la cérémonie de remise des diplômes 2017 à venir au campus Castlegar, la distinction de l’ancien élève éminent afin de reconnaître son excellence dans l’avancement des activités récréatives de plein air au Canada.

Un des chefs de file de l’industrie du ski au Canada sera honoré en tant qu’ancien élève éminent à la cérémonie de remise des diplômes 2017 du Collège Selkirk à venir.

Steve Paccagnan a terminé premier de sa classe de gestion et d’exploitation des stations de ski (SROAM) du Collège Selkirk en 1988 et a eu, au cours des trois dernières décennies, une incidence importante sur les activités récréatives de plein air partout en Amérique du Nord. Afin de reconnaître sa contribution à l’industrie et le maintien de son lien étroit avec le Collège Selkirk, Paccagnan se verra remettre le prix le plus élevé conféré à un ancien élève à la cérémonie qui aura lieu le 28 avril au campus Castlegar.

« Je me sens honoré et suis empreint d’humilité. Je suis fier d’être associé au Collège Selkirk, a déclaré Paccagnan, actuellement président et chef de la direction à Panorama Mountain Village dans les Kootenays de l’Est. J’ai eu de la chance qu’un tel programme existe quand j’ai commencé, car je ne sais pas ce que j’aurais fait sans l’élan que celui-ci m’a procuré. »

Un amour profond pour les montagnes

Paccagnan a grandi à Coquitlam, où il a appris à skier à Mount Seymour, à Grouse Mountain et à Cypress Mountain Resort. Dès son jeune âge, ses parents chargeaient leur caravane hivernale pour des voyages de fin de semaine spéciaux à Whistler, où il a développé un amour profond pour le sport.

« Dès mon jeune âge, j’avais une connexion spirituelle avec les montagnes et je me suis toujours senti attiré par celles-ci », explique Paccagnan.

Après ses études secondaires, Paccagnan est allé au collège, où il a étudié la criminologie dans l’espoir de poursuivre une carrière en droit. Un voyage pendant ses vacances de Noël pour visiter des amis à Panorama après son premier semestre l’a poussé dans une direction totalement différente quand il a décroché un emploi en tant que chasseur à la station avec un salaire horaire de 4,25 $.

« Je suis immédiatement tombé en amour avec la station et l’idée de pouvoir travailler et vivre dans les montagnes, avoue-t-il. Ce n’est pas l’argent qui m’a attiré, mais la pure passion d’être dans les montagnes et à la station. C’est là que tout a commencé. »

Pendant qu’il aidait la station à organiser une conférence printanière pour l’Association des stations de ski de l’Ouest canadien, Paccagnan a eu l’occasion de s’entretenir avec la légende de l’industrie du ski Jimmie Spencer, qui était, à l’époque, chef de la direction de l’Association. Spencer a mentionné le programme du Collège Selkirk au jeune Paccagnan plein d’enthousiasme et lui a présenté le chargé de cours du programme Peter Wood.

« Je me suis inscrit sur-le-champ, se rappelle Paccagnan. Je ne pouvais tout simplement pas croire qu’il existait vraiment un programme consacré à l’industrie du ski et à l’industrie des stations de montagne. Ce fut incroyable de prendre part à ce programme. »

Paccagnan a plongé dans le programme de gestion et d’exploitation des stations de ski, le premier du genre au Canada et toujours l’un des deux seuls programmes après presque 40 ans, donné à Nelson, avec la joie d’apprendre tout ce qu’il pouvait à propos de l’industrie.

« Peter Wood a eu une énorme incidence sur moi et fut un mentor important, indique Paccagnan à l’égard de l’ancien chargé de cours qui a contribué à la réussite du programme à ses tout débuts. C’était un homme des plus passionnés et motivés qui était extrêmement axé sur l’industrie du ski et cherchait vivement à faire vivre une expérience d’apprentissage exceptionnelle aux élèves. Sa passion et le programme m’ont fait tomber encore plus en amour avec l’industrie. »

Une carrière prospère et diversifiée

Après avoir obtenu son diplôme du Collège Selkirk, les connaissances de Paccagnan et son éthique de travail ont vite été reconnues. Il a obtenu son premier poste important à un jeune âge, quand il a accepté le rôle de superviseur de tramways à Grouse Mountain. Pendant qu’il travaillait à la station où il a appris à skier, Paccagnan a reçu un appel du Collège Selkirk pour lui faire part de la possibilité d’aider la nouvelle station de ski Kawaba, au Japon, à se faire une réputation; c’est alors qu’il a déménagé outre-mer.

À son retour en Colombie-Britannique en 1992, Paccagnan a commencé à assumer des postes de direction à diverses stations de ski, notamment Apex Mountain Resort, près de Penticton, Mount Baldy, près d’Oliver, Mont Ste-Marie, au Québec, et Copper Mountain , au Colorado. En 2006, Paccagnan a accepté le poste de président et chef de la direction de Kicking Horse Resort , à Golden, où il a passé les huit années suivantes à propulser la station populaire vers de nouveaux sommets.

Paccagnan a bouclé la boucle en 2013, quand il est retourné à Panorama pour la quatrième fois, cette fois en tant que président et chef de la direction.

« C’est là où j’ai commencé, ce fut mon premier amour, explique Paccagnan, maintenant âgé de 52 ans. De faire ce pour quoi l’on est si passionné… le dicton “si tu aimes ce que tu fais, tu ne travailleras pas un seul jour de ta vie” est bien vrai. J’adore cette industrie et tout ce qu’elle représente; elle m’a tant donné. »

Ce sont les enseignants actuels du programme et d’anciens chefs de file de l’industrie qui ont proposé le nom de Paccagnan pour la distinction d’ancien élève émérite.

« La capacité de Steve à continuellement inspirer son équipe à atteindre de nouveaux sommets demeure évidente au sein de ses postes récents de direction à Kicking Horse Resort et maintenant à Panorama Mountain Village, a écrit Hugh Smythe, ancien président de l’Intrawest Resort Operations Group. Grâce à sa grande passion pour l’industrie du ski, Steve a joué un rôle important dans la promotion des programmes de leadership et de développement, ainsi que des initiatives de marketing et des relations gouvernementales, par l’intermédiaire de l’Association des stations de ski de l’Ouest canadien, au sein de laquelle il agit actuellement à titre de président du conseil d’administration. »

Préparer de futurs chefs de file des activités récréatives en plein air

Paccagnan continue d’être un partisan essentiel du Collège Selkirk, ayant siégé au comité consultatif de l’industrie du programme de gestion et d’exploitation des stations de ski pendant de nombreuses années. Il est aussi membre du chapitre de l’Alberta de la Young Presidents Organization, en plus de présider le conseil d’administration du Conseil canadien du ski.

« Il est important que l’industrie soutienne le programme et motive les élèves, indique Paccagnan. Il est important que nous ouvrions la porte de nos stations aux élèves afin qu’ils puissent accéder à l’apprentissage et comprendre le côté pratique du secteur lié à leurs études. Ainsi, nous créons de grands chefs de file pour l’avenir. Il y a tellement de gens au sein de l’industrie qui ont fréquenté le Collège Selkirk et qui ont eu une carrière incroyable et sont devenus des chefs de file exceptionnels. »

Se joindront à Paccagnan sur la scène des diplômés le 28 avril Patrice Gordon, qui recevra aussi la distinction d’ancien élève émérite (programme de sciences infirmières), et Karen Hamling, mairesse de Nakusp, qui se verra remettre un diplôme honorifique.

This post is also available in: Anglais

Product categories