Même si la Canadienne Jenn Heil a couronné sa carrière légendaire d’une médaille d’argent aux Jeux de Vancouver en 2010, nous avons commencé à nous demander pourquoi l’Association canadienne de ski acrobatique (ACSA) ne comprenait que 25 % de membres féminins et pourquoi ceux-ci abandonnaient dans une proportion alarmante vers l’âge de 12 ans.

Des recherches menées en 2011 par l’Université de l’Alberta ont révélé que les trois principales raisons pour cet abandon étaient plutôt évidentes, soit le manque d’amis, l’absence de modèles de rôle et le manque de confiance dans leurs habiletés en ski acrobatique.

Vicki Harber, Ph.D., a créé un atelier que nous avons présenté partout au pays dans le cadre de la tournée Girlz Education Tour en 2012 et qui fournissait des renseignements utiles aux entraîneurs, la plupart étant de sexe masculin, afin qu’ils comprennent quelques facteurs importants dans leur façon de travailler avec les femmes. Il s’agit de la diapositive qui a probablement eu l’incidence la plus importante depuis.

Les femmes doivent tout simplement se sentir acceptées, par leur entraîneur et leur groupe d’entraînement, afin de déployer les efforts nécessaires pour finalement performer. Chaque athlète féminin ou masculin est-il pareil? Non. Mais, dans l’ensemble, les recherches indiquent que, pour les filles, se sentir « sûres » socialement est incontestablement importa