PAR : Gordie Bowles

Cinq amis, cinq destinations de ski, cinq jours. Voilà, en huit mots, le voyage de ski le plus unique et probablement le plus fécond en aventures que vous n’aurez jamais fait! Pensez à une combinaison de Lendemain de veille avec La grande course autour du monde.

Voici la formule : Vous réunissez cinq de vos meilleurs amis, vous pensez à vos endroits de ski de rêve dans une région précise (p. ex. les Laurentides, les Kootenays) et vous commencez à planifier. À ma grande tristesse, j’ai toujours pensé que j’écrirais cet article après avoir vécu cette aventure moi-même afin d’offrir mon point de vue personnel sur ce à quoi s’attendre. Mais, je n’ai pas fait ce voyage de ski ultime, que je n’ai entendu nulle part ailleurs. J’aimerais donc conclure un marché avec vous, chers lecteurs… Je vous en dévoile le concept en échange de vos comptes rendus de votre expérience. Je mijote cette idée depuis des années, alors ça me semble plutôt un bon marché, vous ne trouvez pas? Peut-être qu’ensemble nous pourrons perfectionner ce concept. Il s’agit peut-être même d’un modèle d’entreprise; nous commencerons collectivement La Société 5-5-5 et réussirons un beau coup!

Les choses importantes d’abord. Voici donc l’essence de cette idée de voyage, qui, en passant, peut être personnalisée selon votre région géographique, vos intérêts et votre budget.

Mon voyage 5-5-5 ultime aurait lieu dans les Kootenays de l’Est et le Sud de l’Alberta. J’aimerais pouvoir dire que cela n’a rien à voir avec le fait que j’y ai grandi, mais ce serait un léger mensonge. Je choisirais mes trois frères et mon meilleur ami… ce ne serait probablement pas très beau!

Voici quelques règles de base pour commencer : Aucune conduite en état d’ébriété (j’ai même inclus un plan logistique afin d’éviter cela) et aucune boisson alcoolique ou autre substance du genre dans la voiture. Vous devez prendre le premier remonte-pente à se mettre en branle et skier jusqu’à la fermeture à chaque endroit (c’est un voyage de ski après tout). Le temps de conduite entre les stations ne devrait pas dépasser 3 heures afin de prévenir tout épuisement routier. De plus, évitez d’inviter Mike Tyson et son tigre de 300 kg, car cela serait non seulement bizarre, mais impossible.

Logistique : Comme nous prendrions tous un vol d’un endroit différent, nous nous réunirions à l’aéroport de Calgary, où nous louerions une minifourgonnette. Oui, vous avez bien entendu, une minifourgonnette. Nous avons besoin de 5 sièges et d’amplement d’espace pour tous ces bagages. De Calgary, nous nous rendrions au « lac », à deux heur