Product categories

Simmerling est de retour sur les pentes de ski

La médaillée de bronze de Rio Georgia Simmerling renoue avec la neige aux côté de Ski cross Canada

Calgary (Alberta), le 29 septembre 2016 – Georgia Simmerling, de West Vancouver, en Colombie-Britannique, est de retour sur ses skis après avoir mis la main sur une médaille de bronze olympique il y a à peine deux mois avec Cyclisme Canada. Simmerling a rejoint ses coéquipiers de Ski cross Canada et est en pleine préparation en vue de la saison 2016-2017 dont le calendrier comprend des Championnats du monde à Sierra Nevada, en Espagne. À moins de 500 jours des Jeux olympiques d’hiver de PeyongChang de 2018, Simmerling s’affaire ardemment à atteindre ses objectifs d’entraînement pour gagner une forme optimale et menacer de nouveau le podium olympique.
Entre les descentes d’entraînement, les séances d’échauffement dans les stationnements, l’escalade de sommets et les moments de détente avec l’équipe, nous avons retrouvé la détentrice de cinq podiums de Coupe du monde de ski cross pour découvrir ce que signifiait le passage de la selle aux skis. Lisez ce que Georgia nous a confié :

« Mis à part les douleurs aux pieds, il est agréable de reprendre contact avec la neige! Cela fait plus d’un an et demi que je n’ai pas chaussé mes skis, et j’étais sincèrement nerveuse de me retrouver sur les pistes. Étonnamment, le tout me revient très rapidement et je suis emballée de poursuivre ma progression.
Instagram :

 


Bien que les conditions climatiques n’aient pas été idéales, nous avons eu droit à quatre bonnes journées de ski à Saas Fee, en Suisse, et quelles merveilleuses journées! Nous sommes maintenant à Stelvio, en Italie, pour notre prochain bloc d’entraînement. Le beau temps et la neige sont au rendez-vous et nous skions fréquemment. Nous avons élu domicile à la montagne, à 3 500 mètres, ce qui facilite les déplacements.

J’avais l’impression que j’allais rencontrer certaines douleurs en me réhabituant à skier puisque certains muscles ne sont pas intensément sollicités en cyclisme. Je croyais que mon bas du dos et mes bras seraient éreintés, mais mon corps s’adapte rapidement à la reprise du ski. Je dois avouer que mes trapèzes sont super endoloris du fait que je porte mon sac à dos et mes skis à la montagne et au retour, mais je ne me plains pas trop. Mes coéquipiers Dunc (Dave Duncan) et Brady (Leman) se moqueront de moi sans arrêt si je chigne… :)

Reprendre le rythme avec l’équipe de Ski cross Canada a été formidable, mais j’ai connu quelques moments éprouvants. Mes coéquipiers sont rapides, tout comme les autres athlètes du circuit de la Coupe du monde de ski cross de la FIS. J’ai raté une saison et le rattrapage peut devenir une épreuve mentale difficile. Je sais que je retrouverai la forme physique de coureuse de ski cross que j’avais avant mon arrêt pour me plonger en cyclisme, mais c’est une question de confiance dans le processus, de persévérance et de patience. Jusqu’à présent, je suis ravie des progrès réalisés et j’ai confiance pour la suite. Je serai prête à l’amorce de la saison de Coupe du monde. »