Product categories

Svindal : Grand gagnant à Lake Louise

LAKE LOUISE, Aberta. – Aksel Lund Svindal a effectué un retour triomphant à la Coupe du monde en descente à un endroit qui a été bon pour sa carrière. Le Norvégien a gagné la première épreuve de la saison samedi à Lake Louise.

Svindal n’a pas participé à la Coupe du monde en 2014-2015 en raison d’une rupture du tendon d’Achille subie en jouant au soccer quelques semaines avant le début de la saison.

Samedi, le skieur de 32 ans s’est ressaisi après une erreur dans le premier tiers du parcours pour l’emporter sur l’Italien Peter Fill par un centième de seconde. L’Américain Travis Gangong a terminé troisième. La victoire de Svindal était sa cinquième en carrière à Lake Louise.

« J’obtiens toujours de bons résultats à Lake Louise », a déclaré Svindal. « Après avoir été à l’écart de la Coupe du monde pendant une année complète, un an et demi en réalité, c’est un bon endroit où commencer pour moi. »

« Cette erreur était un peu plus grosse qu’elle aurait dû l’être et j’ai définitivement pensé avoir perdu à ce moment. Je devais me surpasser dans la section du bas. »

Erik Guay de Mont-Tremblant au Québec était dans une situation semblable à celle de Svindal, puisque deux opérations aux genoux en 2014 l’ont mis sur la touche la saison dernière. Il a été le meilleur Canadien avec sa dixième place.

« J’ai simplement besoin d’un point de départ à partir duquel bâtir », a affirmé Guay. « Plus que tout, je crois que c’est une excellente journée à mettre en banque et de laquelle tirer une leçon. »

Une épreuve de super G est prévue dimanche. Svindal a remporté la médaille d’or olympique dans cette discipline en 2010 et trois de ses victoires à Lake Louise sont en super G.

L’hiver dernier n’a pas été une perte totale pour Svindal puisqu’il a pris part aux championnats du monde en février. Il a terminé sixième en descente et en super G.

Mais pendant son absence, son coéquipier norvégien Kjetil Jansrud s’est prévalu des titres de la Coupe du monde en super G et en descente. Jansrud a débuté cette campagne en remportant les deux courses à Lake Louise.

Il a été le plus rapide dans deux descentes d’entraînement et deuxième derrière Svindal dans une autre pendant la semaine, mais a terminé neuvième samedi. Jansrud a également commis une faute dans la section supérieure du parcours, mais contrairement à Svindal, il n’a pas été en mesure de compenser dans la portion du bas.

« J’avais une bonne ligne, mais soudainement j’ai frappé une petite ornière qui m’a mené directement dans une autre bosse et j’ai un peu perdu l’équilibre, ce qui m’a forcé à descendre très bas pour récupérer », a expliqué Jansrud. « Je n’étais pas aussi solide que je l’aurais espéré. »

« Il y a plusieurs gars talentueux dans notre sport, alors si vous faites une erreur, vous n’êtes pas en tête et c’est bien ainsi. Avec la victoire d’Aksel, je sais que nous sommes suffisamment bons et je serai de retour dans l’arène demain. »

Guay détient 22 médailles de la Coupe du monde en carrière et a remporté le titre mondial en descente en 2011. Il s’est classé dans les six premières positions dans les trois descentes d’entraînement, mais Guay a lui aussi fait une erreur et perdu l’équilibre après un saut.

« Avec les trois dernières descentes d’entraînement, je me suis placé dans une position où il en fallait un peu plus », a-t-il dit. « J’ai un peu oublié ce que c’était que d’être dans le portillon de départ. Un genre d’adrénaline est présent. Je ne pense pas l’avoir très bien gérée. »

« J’ai été agressif, comme Jansrud, j’ai pris des chances, poussé les limites et oublié de skier. Il faut utiliser ses jambes, générer de la vitesse et rester solide. »

Le temps de Svindal était de 1 minute 47,29 secondes sous un ciel ensoleillé et un mercure de – 10 degrés. Gangong a terminé presque quatre dixièmes de seconde plus tard en troisième place et Guay avait 0,85 seconde de retard sur Svindal.

Ben Thomsen d’Invermere, en Colombie-Britannique, a terminé 21e et Manny Osborne‑Paradis, aussi d’Invermere, a fini 30e. Osborne-Paradis était deuxième à la descente l’an dernier et était surpris de ne pas avoir été plus rapide en franchissant la ligne d’arrivée.

« Je pensais vraiment avoir eu une bonne descente », a déclaré Osborne-Paradis. « Ce n’était pas une descente gagnante, mais je croyais que c’était suffisant pour être dans les 10 premières positions. J’ai fait exactement ce que je voulais faire et j’accélérais là où je le voulais. »

Tyler Werry de Calgary s’est classé 36e, Jeff Frisch de Mont-Tremblant 54e et Broderick Thompson de Whistler 56e.

Jan Hudec de Calgary s’est retiré de la descente en raison d’une douleur au genou, mais n’a pas renoncé au super G de dimanche. Le médaillé de bronze olympique en super G en 2014 dit qu’il s’agira d’une décision de dernière minute.

« Je serai au portillon de départ le matin », a affirmé Hudec. « Je m’élancerai ou je reculerai. »

Donna Spencer, La presse canadienne