Product categories

Montagnes pour milléniaux

Dans le monde du marketing des montagnes, on a récemment reconnu le manque de milléniaux suivant les traces du marché du ski plein d’entrain que représente la génération du baby-boom. De plus, il faut deux milléniaux pour remplacer chaque membre de la génération du baby-boom sur le plan du pouvoir de dépense. Vu les prêts étudiants, le mariage, les naissances, la maison, les carrières et les priorités divergentes en matière de dépenses, les milléniaux se font distraire des plaisirs de la descente. Contrairement aux membres de la génération du baby-boom qui skiaient activement dans la vingtaine et la trentaine, les milléniaux obligent les stations de ski à trouver des façons plus novatrices d’attirer la jeune génération.

Resorts of the Canadian Rockies (RCR) a lancé le « Mappy Hour », un projet inspiré des milléniaux pour informer le groupe des 20 à 36 ans et l’inviter à recréer le plein air. Le premier chapitre canadien de ce programme né à New York City a vu le jour à Calgary. « Nous invitons un certain nombre de conférenciers invités, y compris un photographe du National Geographic, des grimpeurs, des planchistes hors piste, des coureurs sur sentier et des voyageurs dans le monde entier, à donner des exposés aux personnes présentes et à les inspirer par des histoires de leurs aventures et des conseils sur leur domaine de spécialité, explique Cali Sammel, de RCR. Cela se veut une activité sociale animée dans un environnement de type pub; l’entrée est toujours gratuite. »

L’enseignement du ski se transforme de sorte à répondre aux besoins des milléniaux pleinement conscients s’intéressant à la méditation et au ski de pleine conscience à des stations comme Blue Mountain, Mont-Tremblant, Big White et Golden. Et de nombreuses stations de ski ont désormais adopté des cours de conditionnement physique, des cours de yoga et des programmes de préparation au ski. Le programme Ma première fois du Conseil canadien du ski (CCS) constitue une façon efficace d’attirer les milléniaux qui n’ont encore jamais skié ou surfé. Le prix de 25 $ pour un billet de remontée, la location d’équipement et une leçon attire de nouveaux visages à plus de 80 stations partout au Canada. Pour les enfants de 9 ans et plus (et dès 5 ans au Québec), ces offres harmonisent les sports d’hiver avec le mode de vie et l’identité nationale des Canadiens. Il est aussi important de souligner qu’il s’agit d’une expérience d’une journée complète, plutôt que d’un simple passe-temps de courte durée.

Une nouvelle catégorie de laissez-passer a été mise à l’essai cet hiver par Brighton Resort, en Utah, soit la « Millennial Pass » destinée aux personnes de 26 à 30 ans et offerte à un prix inférieur de 149 $ au laissez-passer pour adultes. Et une initiative semblable est en vigueur aux stations de ski Sunday River, Loon et Sugarloaf, qui offrent un prix réduit spécial pour les personnes âgées entre 19 et 29 ans. De la même façon, la Stratitude Pass, à Stratton, s’adresse au groupe d’âge des 18 à 32 ans; Mt Snow et six autres stations font partie de la Peak Pass, qui comprend la catégorie Drifter pour les personnes de 18 à 29 ans, alors que Taos présente Zia, qui vise le même groupe d’âge. Bien qu’elle n’existe pas encore au Canada, cette tendance fera certainement son arrivée sous peu.

Tout repose sur la livraison et la commodité ces derniers temps, et Ski Butlers a pris une longueur d’avance en livrant des skis, des planches à neige et des bottes directement à l’hôtel, à la maison ou au condo, en plus d’offrir gratuitement un ajustement personnalisé. Depuis son lancement en 2004, l’entreprise établie à Park City a pris de l’expansion et sert désormais 37 stations nord-américaines au Colorado, en Californie, en Idaho, au Montana, en Utah, au Wyoming et à Whistler, en Colombie-Britannique, en plus d’avoir commencé à servir cette saison 7 destinations importantes dans les Alpes françaises. « Comme les membres de la génération du baby-boom prennent leur retraite et que ceux des générations X et Y deviennent la clientèle principale, les désirs et les besoins de cette dernière et, par conséquent, les priorités de notre industrie, ne sont plus les mêmes, affirme Mike Cremeno, vice-président des ventes et du marketing, Ski Butlers. À l’ère des médias sociaux, les services, les commodités et l’engagement envers l’excellence offerts par vos produits ou services doivent dépasser les attentes de chaque client. » Il ajoute que les commentaires des clients sont essentiels, étant donné les sites comme Google, TripAdvisor et Yelp, ainsi que les médias sociaux, qui documentent les décisions d’achat. « Nos clients les plus jeunes sont plus réactifs quand vient le temps de planifier leurs vacances, ce qui signifie que notre délai d’exécution réduit à mesure que cette clientèle gagne en proportion en ce qui a trait au montant global dépensé par nos clients », souligne Cremeno. La capacité de l’entreprise d’exécuter tant les commandes à l’avance que de dernière minute la met en bonne position pour composer avec ce changement démographique. Son concurrent Black Tie Rentals exploite désormais 39 stations au Canada et aux États-Unis. Il y a aussi rentskis.com aux États-Unis et à Whistler, et même des boutiques de ski commencent à offrir la livraison, comme Telluride Sports, au Colorado.

Revenez la semaine prochaine pour la partie 2 des Montagnes pour milléniaux.