Dans le monde du marketing des montagnes, on a récemment reconnu le manque de milléniaux suivant les traces du marché du ski plein d’entrain que représente la génération du baby-boom. De plus, il faut deux milléniaux pour remplacer chaque membre de la génération du baby-boom sur le plan du pouvoir de dépense. Vu les prêts étudiants, le mariage, les naissances, la maison, les carrières et les priorités divergentes en matière de dépenses, les milléniaux se font distraire des plaisirs de la descente. Contrairement aux membres de la génération du baby-boom qui skiaient activement dans la vingtaine et la trentaine, les milléniaux obligent les stations de ski à trouver des façons plus novatrices d’attirer la jeune génération.

Resorts of the Canadian Rockies (RCR) a lancé le « Mappy Hour », un projet inspiré des milléniaux pour informer le groupe des 20 à 36 ans et l’inviter à recréer le plein air. Le premier chapitre canadien de ce programme né à New York City a vu le jour à Calgary. « Nous invitons un certain nombre de conférenciers invités, y compris un photographe du National Geographic, des grimpeurs, des planchistes hors piste, des coureurs sur sentier et des voyageurs dans le monde entier, à donner des exposés aux personnes présentes et à les inspirer par des histoires de leurs aventures et des conseils sur leur domaine de spécialité, explique Cali Sammel, de RCR. Cela se veut une activité sociale animée dans un environnement de type pub; l’entrée est toujours gratuite. »