Par la rédactrice, auteure et blogueuse du ski indépendante Louise Hudson

Bon nombre de stations de ski diversifient leurs possibilités d’emploi en amenant des entreprises à déménager et les marques locales résultantes aident à les définir et à les différencier.

« Fabriqué à Canmore », « Fabriqué à Fernie », « Fabriqué à Telluride » – voilà toutes des étiquettes attrayantes pour les touristes d’aujourd’hui espérant ramener à la maison un souvenir durable des montagnes pour eux-mêmes ou pour un ami. À Canmore, il pourrait s’agir d’une peinture d’un paysage montagneux de Silver Tree Studio; à Fernie, du chocolat Beanpod; et à Telluride, d’un bibelot artisanal de Telluride Naturals, d’une bouteille de vin d’une marque de Telluride ou encore d’une paire des convoités skis sur mesure Wagner.

Or, cette collaboration du « lieu d’origine » a aussi d’autres avantages : plus de produits et de services proviennent de jolies villes montagnardes et leurs marques attirent une main-d’œuvre polyvalente, créent des emplois à longueur d’année et favorisent même des types de visites qui diffèrent de l’achalandage typique estival ou propre à la saison de ski. Canmore était anciennement un arrêt pour faire le plein en route vers la destination magique de Banff. Cependant, on y trouve désormais la bière artisanale Grizzly Paw, la Wild Life Distillery, la Rocky Mountain Soap Company, la Canmore Ammonite Factory, Le Chocolatier, des cafés uniques, des boutiques exclusives et des douzaines de galeries d’art, qui ont transformé la rue principale de Canmore en paradis pour les consommateurs, éclipsant même la belle avenue Banff. À Golden, près de Kicking Horse Resort, une tendance récente transforme graduellement cette ville située dans une vallée en une destination en soi, dirigée par Tourism Golden, qui amène des entreprises novatrices à y déménager.

Telluride a fait preuve de proactivité en optant pour cette sorte de marketing de « marque d’origine » avec Telluride Venture Accelerator. Ce « camp d’entraînement pour entreprises en démarrage » offre des subventions pouvant atteindre 30 000 $, ce qui a attiré plus de 30 nouvelles entreprises de partout aux États-Unis jusqu’ici. D’autres stations ont créé des espaces de travail partagés pour attirer la main-d’œuvre mobile, notamment Heavenly, où le Tahoe Mountain Lab en bord de piste comprend des bureaux enviables offrant des vues époustouflantes depuis le sommet du California Tram. On trouve également dans la région du lac Tahoe la Tahoe Mill Collective, la Mountain Coworking Alliance, l’Entrepreneur Assembly Incline Village et Elevate Blue. Au Colorado, Breckenridge offre depuis longtemps des espaces de travail partagés. Elevate Breck fournit des bureaux, des cabines téléphoniques, le Wi-Fi, un coin-café et une salle de conférence à quelques pas des pentes. Et, de retour en Colombie‑Britannique, Revelstoke présente un aménagement semblable avec un espace ouvert, des aires privées et des salles de réunion à quelques minutes de route de pentes de ski sensationnelles.

Les stations de ski nord-américaines font naître des entreprises d’équipement de ski depuis les années 1940, quand le moniteur de ski Klaus Obermeyer a fondé Sport Obermeyer, établie à Aspen – Obermayer, maintenant âgé de 99 ans, est toujours fidèle au poste, travaillant cinq jours par semaine. Steamboat est fière d’être le foyer de Smartwool, les spécialistes en chaussettes de ski en merinos depuis 1994, qui ont élargi leur assortiment afin d’y inclure des vêtements de base en 1999, puis, un peu plus tard, des couches intermédiaires tendance, mais techniques. Récemment, Stio a ouvert une boutique à Jackson Hole, fabriquant des vêtements pour hommes, femmes et enfants. Et tout juste la saison dernière, Lynne Harrison a agrandi sa galerie d’art et sa boutique de vêtements de vélo sur la rue principale de Canmore afin d’en faire une boutique de vêtements de ski, vendant des tenues de ski de grande qualité arborant des motifs sauvages provenant de ses peintures de paysages montagnards multicolores. « En skiant aux magnifiques stations de ski en Alberta, comme Sunshine Village et Lake Louise, j’ai la chance de pouvoir admirer des sommets comme le mont Assiniboine et le mont Temple dans toute leur splendeur hivernale, ind