Mikaël Kingsbury est devenu le premier athlète en ski acrobatique à remporter leTrophée commémoratif Lou-Marsh, mardi, quand il a été nommé athlète par excellence au Canada à titre de récipiendaire du prestigieux prix pancanadien qui est attribué depuis 1936.

« C’est un grand honneur de recevoir cette distinction, j’ai le plus grand respect pour les très grands athlètes qui ont reçu ce trophée par le passé, a déclaré Mikaël Kingsbury. C’est avec beaucoup de fierté, mais aussi beaucoup d’humilité, que j’accepte ce prix, qui a notamment rendu hommage à de nombreux olympiens qui ont marqué l’histoire des Jeux et qui ont marqué le monde du sport olympique.

« Je viens de connaître une année de rêve, autant en Coupe du monde qu’en raison de ma victoire aux Jeux olympiques, a ajouté Kingsbury. J’aimerais remercier les représentants des médias qui ont fait partie du jury pour le trophée Lou-Marsh, mais aussi les journalistes en général et tous ceux qui ont été affectés à la couverture du ski acrobatique au fil des ans. »

« Remporter le trophée Lou-Marsh est une réalisation remarquable et Mikaël le mérite amplement en raison de l’engagement dont il fait preuve à l’endroit de son sport, a affirmé Peter Judge, Chef de la direction de Freestyle Canada. Son travail acharné, sa façon de penser innovatrice et, d’abord et avant tout, sa passion pour le ski acrobatique font de lui un athlète d’exception. »

Kingsbury a remporté le trophée Lou-Marsh après avoir connu une année 2018 où il a dominé sans conteste sa spécialité, les bosses.

L’athlète de 26 ans a notamment été couronné champion olympique des bosses aux Jeux olympiques 2018 de Pyeongchang, en Corée du Sud, ce qui lui a donné sa deuxième médaille olympique en carrière.

Il a par ailleurs conclu la saison 2017-18 de la Coupe du monde de ski acrobatique avec une récolte de 10 podiums en 10 courses, récoltant au passage sept médailles d’or et trois d’argent. Cela lui a valu de remporter les deux Globes de cristal, celui des bosses et celui du classement général de la Coupe du monde de ski acrobatique, pour la septième année d’affilée.

Le skieur acrobatique de Deux-Montagnes a récolté 940 points au classement des bosses pour terminer loin devant ses plus proches rivaux dans cette spécialité, soit Dmitry Reikherd du Kazakhstan (585 points) et le Japonais Ikuma Horishima (441). Kingsbury a par ailleurs terminé devant l’Américain Alex Ferreira, un spécialiste de demi-lune, au classement général.

Et vendredi dernier à Ruka, en Finlande, Kingsbury a profité de la première épreuve des bosses de la saison 2018-19 de la Coupe du monde pour signer la 50e victoire de sa carrière sur le circuit de la FIS. Cela fait de lui le skieur acrobatique qui compte le plus grand nombre de victoires en Coupe du monde en carrière, toutes disciplines confondues.

Il en était par ailleurs à la 74e médaille de sa carrière en Coupe du monde, lui qui a disputé sa première course sur lecircuit en 2010.

« À la base de tous ces résultats, il y a une chose qui me nourrit avant toute chose : la passion. J’adore ce que je fais, et c’est ce qui me pousse à vouloir m’améliorer sans cesse. Je suis tellement reconnaissant de pouvoir pratiquer mon sport à ce niveau, a ajouté Kingsbury. J’aimerais remercier Freestyle Canada, qui me donne l’opportunité de le faire, et aussi tous ceux et celles qui m’entourent au sein de l’équipe nationale – mes coéquipiers et coéquipières, mes entraîneurs ainsi que tous les membres du personnel de soutien. »

Kingsbury est présentement à l’extérieur du pays, alors que la prochaine étape de la Coupe du monde pour les bosseurs canadiens aura lieu les 15 et 16 décembre à Thaiwoo, en Chine.

This post is also available in: Anglais