Malgré les chutes de neige records enregistrées dans de nombreuses stations de ski la saison dernière, la fabrication de neige est en hausse dans la majeure partie de l’Amérique du Nord. Grâce à une technologie à haut rendement énergétique améliorée, les stations accroissent leur capacité à fabriquer de la neige artificielle afin de compenser les fluctuations dans les précipitations et le changement climatique, ainsi que de maintenir la durée de leur saison.

Personne n’a encore réussi à égaler la station de ski Mt. Abram, dans le Maine, en ce qui a trait à la viabilité : celle-ci a installé plus de 800 panneaux solaires dans son aire de stationnement et investi dans des canons à neige éconergétiques, réduisant ainsi son empreinte électrique de 70 %. Cependant, les stations partout dans le monde font des progrès importants dans la viabilité de leur système de fabrication de neige.

Par exemple, Panorama, en Colombie-Britannique, a investi plus de 1,5 million de dollars cette saison dans l’amélioration de sa technologie de fabrication de neige, a indiqué Steve Paccagnan, chef de la direction. Parmi les améliorations apportées, mentionnons une nouvelle station de pompage, l’augmentation du nombre de dameuses à treuil et des canons à neige de haute technologie. Ironiquement, les importantes chutes de neige naturelle depuis octobre ont fait en sorte que Panorama peut arrêter de fabriquer de la neige trois semaines plus tôt que prévu, soit le 26 janvier.

Bryan Kroker, directeur des pentes de Paccagnan, a quitté Lake Louise pour se joindre à la station de l’autoroute de la poudreuse, en Colombie-B