Bébés d’hiver – Deuxième partie

Élever un adepte de sports d’hiver. À quoi s’attendre les deux premières saisons

Auteure : Kelly O’Neil, mère skieuse native de Collingwood

Comme nous le savons bien, les hivers canadiens peuvent paraître interminables! Vers la mi-janvier, il devient mentalement et physiquement très utile de sortir dehors même quand on a de la difficulté à en trouver le simple désir. Il faut du temps et du dévouement pour pratiquer un sport d’hiver en famille, mais, lorsqu’on y parvient, chacun de ces efforts en vaut le coup.

Tant pour les skieurs que pour les planchistes, l’initiation de leur enfant à leur passion hivernale crée une fondation saine pour des années de plaisir. Une fois que les obstacles du début auront été franchis, l’hiver et le temps passé à l’extérieur en famille n’en seront que meilleurs.

Après avoir consacré les trois dernières saisons de ski à élever un bébé skieur devenu tout-petit, voici quelques conseils à prendre en considération. Et j’en ai mis la plupart en pratique seule en tant que mère monoparentale; vous n’avez aucune excuse!

S’il n’y a plus de plaisir, arrêtez-vous – surtout s’il fait froid!

Évidemment, personne n’aime les cris et les pleurs au froid! C’est pourquoi il est primordial d’éviter d’en arriver là. Si votre bébé apprécie les promenades à l’air frais en hiver et que vous l’habillez selon les conditions hivernales du jour, il est entièrement possible qu’il aime passer du temps au froid.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est d’augmenter d’une demi-heure à la fois les périodes avant de rentrer au chalet pour vous réchauffer. Si votre bébé a du plaisir pendant de courtes périodes, n’allez pas au-delà de ces périodes.

De faire quelques douces balades sur une neige molle plutôt que d’essayer de rester dehors par une journée froide et venteuse aidera votre enfant à établir une association positive avec l’apprentissage du ski. Votre enfant sera plus enclin à vouloir passer du temps sur la montagne la prochaine fois que vous sortirez.

Dès qu’il se met à pleurer ou à se plaindre, allez à l’intérieur pour prendre une pause. Vous pourrez toujours sortir de nouveau dehors pour vous amuser encore!

Apportez toujours des tuques, des mitaines et des couches supplémentaires, de même que de l’eau, des collations et un écran solaire

Cela vous semble exagéré? Peut-être, mais si vous pouvez éviter des dépenses inutiles, vous serez moins stressé et aurez plus de temps pour profiter de ce pour quoi vous êtes sorti. Les tuques et les mitaines deviennent inévitablement trempées et, lorsque c’est le cas, elles ne sont plus utiles. On ne peut réchauffer des petits doigts humides, froids et gelés.

J’ai toujours un écran solaire dans mon sac. En Ontario en tout cas, au début de la journée, le ciel peut être couvert, mais celui-ci peut se dégager rapidement, voire dans l’heure qui suit. Le soleil et le vent peuvent endommager les peaux sensibles si elles ne sont pas bien protégées. Il est aussi primordial de protéger les jeunes yeux du soleil, surtout par les journées ensoleillées, où le soleil se réfléchit sur la neige.

En plus de protéger la tête contre toute blessure, un casque, nécessité absolue, aide à préserver la chaleur de votre enfant. Accompagné de lunettes de ski, le casque couvre une grande partie de la peau du visage exposée aux intempéries.

Des collations saines et procurant beaucoup d’énergie éviteront les moments de léthargie pendant que vous skiez ou souhaitez passer plus de temps à l’extérieur. Je ne suggère aucunement de sauter l’après-ski et les délicieuses gâteries qui y sont associées! Ils font assurément partie de l’expérience pour moi! Mais, j’aime manger pour faire le plein d’énergie pendant que je suis sur les pentes afin d’éviter les pannes d’énergie ou de me sentir paresseuse.

Ski avec harnais ou en liberté?

Vous n’avez pas besoin d’être un expert pour montrer à votre enfant de 1 ou 2 ans à skier. Je recommande toutefois des leçons de ski pour commencer, mais si vous préférez montrer les rudiments du sport à votre enfant, ils sont plutôt simples. Penchez-vous vers l’avant en plaçant les mains sur les genoux et pointez les deux extrémités des skis l’une vers l’autre de sorte à former ce que l’on appelle communément une « pizza », puis dirigez le regard vers le bas de la pente afin d’éviter les obstacles.

Une fois que votre petit skieur maîtrise les rudiments du sport, une leçon de ski représente un bon investissement pour accroître sa confiance et poursuivre sa progression quand il commence à prendre les virages seul.

À sa troisième saison, j’aime rappeler à Audrey, ma fille, de simplement se laisser tomber sur le côté si elle se sent perdre le contrôle ou si elle se dirige vers un obstacle, comme des arbres. Les enfants sont très souples vu leur jeune âge et se relèvent habituellement instantanément. J’ai vu Audrey perdre tout son équipement, éjecter les deux skis, débouler une pente intermédiaire comme une poupée de chiffon et simplement arrêter, se secouer et se relever en riant pendant que je la regarde tout en sueur avec un sentiment de terreur extrême.

Certaines personnes aiment enseigner le ski avec un harnais ou une laisse. Il s’agit d’une préférence personnelle. J’ai cessé d’utiliser le harnais quand j’ai senti qu’Audrey penchait vers l’arrière plutôt que vers l’avant en descendant la pente. Non seulement le harnais crée la mauvaise habitude de se laisser mener, mais j’avais l’impression que je la tirais et que je lui faisais perdre l’équilibre. Le choix vous revient entièrement. Si votre enfant est un petit casse-cou, je vous recommande ce système, car il prévient le stress provoqué par une fugue à vive allure!

Laissez-les s’amuser!

Enfin, je ne saurais trop insister sur l’importance de laisser votre enfant jouer et explorer les pistes pour débutants comme bon lui semble. Il peut être très amusant et drôle de le voir glisser et travailler son équilibre ou apprendre à tomber et à se relever. Riez, prenez des photos et savourez ces moments extraordinaires passés ensemble. Ils ne durent pas éternellement, et vous vous surprendrez à en rêver bien avant la prochaine saison de ski.

Amusez-vous et skiez en toute sécurité!

This post is also available in: Anglais

Product categories